TÉMOIGNAGE

Bénéfices des acides aminés pour les volailles
Amine Benarbia, Responsable Succès Client et William Lambert, Responsable Innovation & Solution

L’Analyse du cycle de vie

L’analyse de cycle de vie (ACV) est l’outil le plus performant pour évaluer les impacts environnementaux d’un produit. L’ACV est une méthode normalisée qui quantifie l’empreinte environnementale d’un produit en tenant compte de son cycle complet de production ( « du berceau à la tombe ») et en mesurant différentes catégories d’impact (approche multicritère). Pour la production d’un kilo de produit fini (viande de volaille, œufs), l’ACV réalisée par nos équipes permet de mesurer :

  • les impacts sur le changement climatique (émissions de gaz à effet de serre),
  • la pollution des sols et des eaux (acidification et eutrophisation),
  • la consommation de ressources (eau, énergie, terres cultivables).

Favoriser la durabilité des élevages de volailles : analyse de cycle de vie et acides aminés

Afin de minimiser les impacts environnementaux de la production de volaille, il est essentiel de considérer son analyse de cycle de vie. Par son approche globale, cette technique permet en effet d’éviter de transférer des impacts d’une étape de production à l’autre et donc de sélectionner des véritables solutions d’amélioration de la performance environnementale.

Chez Ajinomoto Animal Nutrition Europe, nous réalisons diverses analyses de cycle de vie de la production de poulet de chair. Celles-ci démontrent qu’une stratégie de supplémentation en acides aminés associée à une réduction des taux de protéines alimentaires est un facteur majeur d’amélioration de l’empreinte environnementale. Les acides aminés présentent la particularité de permettre une amélioration de la performance environnementale à différentes étapes du cycle de vie :

Sur le plan économique, l’utilisation d’acides aminés en substitution des matières premières telles que le soja permet de réduire la dépendance vis-à-vis des protéines importées et de favoriser la consommation de matières premières locales.

Réduire les pododermatites en agissant sur l’alimentation

Les pododermatites touchent de nombreux élevages de volailles. Les conséquences s’évaluent en termes économiques et de bien-être animal. Agir sur les pododermatites c’est agir sur la durabilité de l’élevage. Pour cela il faut améliorer la qualité des litières en diminuant leurs taux d’humidité. Ces taux sont directement corrélés au niveau de protéines alimentaires qui peuvent être réduits grâce aux acides aminés.

Combattre les pododermatites exige une réduction des taux protéiques dans l’aliment. Cette technique associée à un apport équilibré et constant en acides aminés, permet de diminuer les taux de soja (matière première riche en potassium influant sur la consommation d’eau) et l’excrétion azotée. La consommation d’eau des animaux retrouve son équilibre, la charge azotée est réduite. Dès lors, les litières des volailles sont plus sèches et plus saines, réduisant les occurrences de pododermatites, tandis que la performance de l’élevage gagne en qualité.

Pourquoi l’utilisation d’acides aminés libres permet-elle une baisse des apports protéiques ?

Le niveau de protéine d’un aliment indique la quantité des apports azotés pour l’animal, mais ne prend pas en compte l’apport qualitatif en acides aminés. En conséquence, certains acides aminés peuvent être apportés en excès tandis que d’autres le sont de manière insuffisante. Ce déséquilibre engendre des désordres métaboliques et il en résulte de l’excrétion azotée dans l’environnement.
En revanche, utiliser des acides aminés libres permet de contrôler les apports en acides aminés indispensables à l’animal tout en réduisant les niveaux de protéines excessifs sans entraver la performance.

Optimiser la performance animale par la connaissance précise des besoins nutritionnels

Les élevages de volailles doivent répondre à des problématiques multifactorielles : économie, environnement, bien-être et santé animale.

Dans ce contexte, les acides aminés permettent :

A savoir ! Pour maximiser les bienfaits des acides aminés dans les aliments pour volaille, il est nécessaire de connaître la réponse des animaux à chaque acide aminé et de prendre en compte leurs interactions.

Améliorer la qualité des coquilles d’œufs via l’alimentation des poules pondeuses

La qualité et la dureté des coquilles d’œufs sont un facteur majeur de rentabilité des élevages.

Les acides aminés jouent ici un rôle central. Deux d’entre eux, le tryptophane et la valine, ont en effet des impacts directs sur la dureté des coquilles. Des apports en acides aminés en adéquation avec les niveaux d’ingestion des poules sont donc essentiels pour optimiser la performance d’un élevage. Grâce à nos solutions sur-mesure (AJI-CS®), nous sommes en mesure de fournir des mix d’acides aminés ciblés. Ils permettent de réduire les taux de protéines, d’améliorer la qualité des coquilles et de répondre aux besoins nutritionnels des animaux.

Améliorer la santé intestinale par des aliments volaille bien dosés en acides aminés

Le confort intestinal des volailles joue un rôle majeur dans leur état de santé. La nutrition est un des leviers fondamentaux pour l’optimiser.

Un apport équilibré et précis en acides aminés dans les aliments volaille permet d’éviter des apports alimentaires superflus. Cela réduit notamment des apports de protéines en excès qui dégradent la qualité de la flore bactérienne intestinale.
Au-delà de la synthèse protéique, des acides aminés tels que la thréonine, la valine et l’arginine, jouent un rôle essentiel dans l’élaboration des protéines du système immunitaire et de l’intégrité intestinale. L’évaluation de leurs apports nutritionnels et leur dosage précis dans l’alimentation des volailles permettent de répondre aux enjeux spécifiques de santé animale rencontrés par les éleveurs.

Besoins en acides aminés et protéine idéale

Les besoins en acides aminés des volailles ont été standardisés par le concept de la protéine idéale. Il s’agit du juste apport en acides aminés (relatif aux niveaux de lysine) qui permet à la fois la diminution des taux de protéines dans l’alimentation et l’optimisation de la performance des animaux. Cependant, avec la réduction des taux de protéines, il devient nécessaire de moduler la protéine idéale et d’adopter une nutrition agile en acides aminés. Ces ajustements se font selon le contexte d’élevage, le critère à améliorer, l’âge des animaux, les familles d’acides aminés et les réponses individuelles aux acides aminés.

En apprendre davantage sur notre R&D nutrition

Améliorer la qualité de la viande et les rendements des filets

Pour faire face aux besoins de la filière, les producteurs de viande de volaille ont intérêt à améliorer les rendements et la qualité de la viande.

Les acides aminés interviennent directement dans la synthèse de la protéine musculaire. Un apport constant ou ciblé (pendant certaines périodes) dans les aliments pour volailles permet donc de moduler la qualité de la viande. En résulte une amélioration de son aspect et un meilleur rendement.

Découvrez AJI-CS®,
Ajinomoto Animal Nutrition Customized Solutions